Monaco, Centre Hospitalier Princesse Grace

Projets - Monaco

 

 

 

 

LIEU : Monaco
PROGRAMME : Reconstruction du Nouveau Centre Hospitalier Princesse Grace:
– Hôpital complet : MCO (Médecine Chirurgie Obstétrique), pôle FME (Femme-Mère-Enfant) et Urgences.
– 20 blocs opératoires
– 394 lits et places
– restaurant, pharmacie, administrations, cuisines buanderie
– parking public de 650 places
SURFACES : 85 000 m² SDO , 394 lits et places
MAÎTRISE D’OUVRAGE : Principauté de Monaco.
AMO: ICADE promotion
MAÎTRISE D’ŒUVRE : Architecte : AIA Life Designers
Architecte monégasque : Natacha Morin Innocenti
Mandataire de projet : AECOM
Ingénierie BET Fluides, VRD, Synthèse, CSSI & économie : AIA Ingénierie
OPC : AIA Management
BET Structure et appareils élévateurs : Tractebel Engeneering
Expertise environnementale : AIA Studio Environnement
Paysage : AIA Studio Paysages
CONCEPTION : concours lauréat 2013
LIVRAISON : 2027
DÉLAIS : 139 mois
COÛT : 358 M€HT (valeur janvier 2013)

Le nouveau centre hospitalier se dresse entre urbanité et nature, en lisière haute de la baie de Monaco, en symbiose avec son site unique. Les architectes transforment l’hôpital existant en balcon sur la mer, tout en maintenant une permanence des soins. Ils conçoivent de grands plateaux techniques efficaces et évolutifs grâce au socle végétalisé qui permet de récupérer du terrain et de gérer les continuités viaires. Au-dessus de ce socle, le bâtiment se soulève et dessine des voûtes ouvertes sur un vaste belvédère dominant la mer d’un côté, et sur l’accueil de l’autre. Vers le ciel et la montagne, le plan architectural de l’édifice s’épanouit en corolle, il multiplie les vues sur la mer depuis la majorité des chambres. Il aménage des ouvertures, des patios intérieurs, sources de lumière naturelle au cœur de l’hôpital. Dans ces percées et sur la toiture fleurissent, des jardins suspendus paysagers dans l’esprit du « Jardin Exotique de Monaco ». Ce sont des espaces publics sur le parvis du belvédère, et réservés aux patients sur les terrasses supérieures. Une ombrière blanche protège la façade. Constituée de lames brise soleil suspendues, elle ondule, légère comme animée par la brise. Évoquant un drapé, elle ménage des ouvertures cintrées vers la mer et l’horizon. Cette enveloppe laisse circuler l’air, filtre les rayons du soleil, jouant un rôle thermique essentiel. Procédant d’une démarche innovante, le parti-pris architectural de l’établissement de santé apporte les meilleures réponses techniques et fonctionnelles au service du patient et de la qualité des soins, mais aussi propose des solutions environnementales ambitieuses. Il émerge d’un nouveau regard sur l’expression architecturale d’un hôpital.

AIA Life Designers