Lyon, Grand Hôtel Dieu

lyon_hotel_dieu

 

 

 

 

LIEU : Lyon
PROGRAMME :

  • commerces de moyennes surfaces, boutiques et restaurants : 17 000 m ²
  • un hôtel 5 étoiles Intercontinental Resort de 143 chambres : 13 500 m²
  • bureaux : 14 000 m² (neufs : 6 000 m² – dans bâtiments anciens : 8 000 m²)
  • un centre de conventions : 2 700 m²
  • Cité de la gastronomie : 3 700 m ²
  • 11 logements : 1000 m²
  • surface des espaces extérieurs : 8 000 m²

SURFACES : 51 500 m² dont 40 000 m² de bâtiments réhabilités et reconvertis et 11 500 m² de construction neuves
MAÎTRISE D’OUVRAGE : Eiffage Immobilier Centre-Est
et Générim
MAÎTRISE D’ŒUVRE :
Architecte : AIA Architectes + Albert Constantin
Architecte en Chef des Monuments Historiques : Didier Repellin
Hôtelier : IHG Intercontinental Hotels & Resorts
Ingénierie & Economie : Structure monuments historiques : AIA Ingénierie, structure bâtiments neufs : Betrec, verrière : AIA Studio Façades , façades neuves : Arcora, fluides : Barbanel.
Paysages : AIA Studio Paysages
CONCEPTION : Concours lauréat 2010
LIVRAISON : 2018
COÛT : 120 M€ HT

Après 8 siècles de fonctionnement sans interruption, l’Hôtel-Dieu a fermé ses portes en 2010. Désormais inadapté à la médecine moderne, ce lieu emblématique de Lyon, classé monument historique, va renaître grâce au projet de réhabilitation qui s’articule autour de 4 axes. Premièrement : ouvrir le site aux Lyonnais et à tous les visiteurs. Deuxièmement : recréer les cours et jardins d’autrefois et en faire des espaces de détente. Troisièment : mettre en valeur l’architecture et le patrimoine d’un des monuments les plus imposants de Lyon. Quatrièmement : proposer une mixité d’activités pour faire vivre le lieu de façon cohérente et innovante. Outre une rénovation visant à faire recouvrer aux bâtis et extérieurs toute leur majesté, il s’agit de faire d’un site historique majeur un nouveau quartier à vivre au coeur de la Presqu’île de Lyon. L’envergure, la qualité exceptionnelle de ce site unique et complexe ont stimulé les acteurs du projet pour dépasser la simple reconversion et s’inscrire dans une véritable « mutation génétique » de l’oeuvre de Soufflot. Car le patrimoine n’est pas une contrainte mais bien le socle pour offrir une approche globale du lieu : historique, architecturale, sociale et humaine. Les trois dômes deviennent les symboles des fonctions nouvelles. Le Grand Dôme de Soufflot devient le coeur de l’hôtel 5 étoiles qui se développe sur toute la façade prestigieuse, restaurée pour retrouver son intégrité sur le quai Jules Courmont. Le Dôme des Quatre Rangs du XVIIe, partie la plus ancienne du site, est dévolue à la mémoire du lieu avec l’implantation d’un espace muséal et d’un centre de conventions de 1000 places. Enfin le Dôme Pascalon identifie la partie du site dévolue aux activités tertiaires.
Le grand hôtel-dieu s’ouvre aujourd’hui sur la ville avec 8 points d’entrée dont 7 ouverts au public (au lieu d’un seul jusqu’à présent) afin de permettre à chacun de traverser le site, de flâner à loisir en profitant des 8 000 m² de cours, jardins et galeries désormais accessibles. Les cours envahies jusqu’ici par les voitures deviennent un élément central du projet. Certaines sont métamorphosées en jardins d’apothicaires, selon la grande tradition des botanistes lyonnais des XVI è, XVII è , et XVIII è siècles. Ce sont autant d’espaces libres que les visiteurs peuvent se réapproprier. le grand hôtel-dieu devient un exemple de mixité urbaine, un espace dynamique chargé d’histoire et ouvert à tous.

AIA Life Designers